· 

A la découverte de RUSTON KELLY (Article extrait du magazine N°6)

Crédit Photo: washingtonsquaremusic.com
Crédit Photo: washingtonsquaremusic.com

Nashville, aux Etats-Unis, est le berceau d'un très grand nombre d'artistes aux univers tous plus différents les uns que les autres

Ruston Kelly est l'un de ces artistes émergent qui se fait doucement une place dans l'industrie musicale Nashvillienne.

Découverte d'un artiste avec un grand A.

 

Ruston Kelly est un artiste, chanteur, auteur, musicien et compositeur américain.

Cela ne fait pas si longtemps qu'il se trouve sur le devant de la scène.

Ce n'est pas pour autant que l'artiste est novice en la matière, celui-ci ayant déjà, dans l'ombre, écrit pour d'autres artistes tels que Tim Mcgraw ou encore pour le groupe Josh Abbott Band.

 

En tant que chanteur, Ruston Kelly fait donc partie des artiste émergents de la scène Americana, un de ceux qui n'ont pas eu besoin d' attendre très longtemps avant que leur travail et leur talent ne soient repérés et reconnus.

 

L'artiste a sorti un premier EP en 2016, "Halloween", dont sont extraits les titres "Black Magic" (titre qui a été utilisé dans le final de la deuxième saison de la série CBS "Scorpion"), ainsi que "1000 Graves" qui donnent tous les deux une bonne vision de l'univers musical sombre, torturé et touchant de l'artiste, qui évolue donc dans un registre mélangeant habilement le Folk Rock, la Country ou encore le Grunge.

Cet EP, contenant tout de même 10 chansons, a connu un succès assez rapide et remarquable. Ce qui lui a permis, grâce à sa visibilité naissante, de participer à un grand projet musical respectable, à savoir un album rendant hommage à la légende Johnny Cash (Forever Words: The Music), dont les poèmes inédits ont été mis en musique.

 

Pour cela, Ruston Kelly a notamment, interprété, en duo avec sa femme Kacey Musgraves, le titre "To June This Morning", à la base un poème écrit par Johnny Cash à sa femme June Carter Cash.

Une opportunité  qui montre encore une fois l'étendue du talent de l'artiste et de la reconnaissance qu'il acquiert tranquillement, du côté de Nashville.

 

Poursuivant ainsi sur sa lancée et pour le grand bonheur de nos oreilles, Ruston Kelly a dévoilé, le 07 septembre dernier, un premier opus complet intitulé "Dying Star" dont sont extraits plusieurs titres, et notamment les excellents  "Jericho", "Faceplant" et "Mocking Bird".

Dans cet album, encore une fois sombre, torturé et extrêmement poignant, l'artiste évolue dans un univers où sa voix et son style grunge Rock (faisant souvent penser aux groupes des années 2000, tel que "The Calling"), se mêlent habilement à un son purement americana, avec la présence, de temps en temps, de l'harmonica, ou bien plus présente, la Steel Guitar, conférant à l'album un univers très "Roots"

Un album où la plupart des chansons sont assez douces, comparés aux sujets et thèmes abordés, souvent très durs...

Un excellent album.

 

Finalement, nul doute que tout ceci représente un excellent début pour cet artiste qu' est Ruston Kelly.

 

Un nom à retenir...